top of page
  • daphnemarga

Calmer son mental

Comment faire concrètement? Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances que vous soyez déjà incollables sur la théorie alors je vais vous donner quelques pistes qui m'ont été bénéfiques pour la mettre en pratique dans mes actions et dans mes pensées et paroles.


Pour commencer, il n'existe pas de recette miracle, chacun étant différent... Notre vécu, nos expériences, notre façon d'agir et de vivre sont tellement divers que chacun de nous procède à sa manière, il serait donc inutile de vous donner le mode d'emploi universel.

La clé est de se tourner vers soi, de se connaître, d'écouter son coeur et de s'aimer en étant moins exigeant avec soi-même. Bien sûr cela sous-tend de se connaître intérieurement et d'avoir l'envie de s'améliorer et de se remettre en question.


Pourquoi se mettre des objectifs à tout va, des challenges, des "to do list"? Ne serait-ce pas une manière de prendre le contrôle sur sa vie et donc d'aller à l'opposé de celle-ci? Une journée remplie de choses qu'on s'inflige à faire est-elle une journée agréable? Je pense que la réponse va de soi... Au contraire, un jour pendant lequel on se laisse guider par nos envies et idées est assurément un bon jour! Par cet exemple, je veux mettre en évidence l'intervention du mental dans notre quotidien. Dans le 1er cas, c'est lui qui a dicté toute sa journée alors que dans le 2ème, il n'a pas eu son rôle de contrôle et c'est la vie qui nous a guidés car nous avons su l'écouter par notre coeur.

Pour continuer sur cette écoute intérieure, elle est le point de départ de notre intuition et donc de nos idées et nos envies qui sont ses fruits, pont entre notre être et le ciel. J'insiste sur le terme "être" dans sa signification opposée au "faire". C'est probablement le début de notre propre pouvoir et dans ce cas-ci, au niveau de nos actions.


De mon expérience, un outil très utile pour calmer le mental est de mettre en place l'accord toltèque "que ta parole soit impeccable". Vous vous demandez sans doute quel est le rapport! La parole et la pensée impeccables, c'est à dire sans négativité, donc globalement sans jugement et sans médisance des autres ni de soi-même permettent d'être beaucoup plus serein! La négativité nourrit le mental (croyances limitantes, suppositions, culpabilisation) donc si on se fixe à ne plus lui laisser de place, on est à même de suivre son intuition. Bien entendu, changer sa façon de penser et de parler demande des efforts et ne se fait pas du jour au lendemain.

Cela nécessite un travail intérieur et demande littéralement de s'écouter parler et penser.


Pour finir, je tenais à évoquer la pratique de la méditation. Elle peut être un outil efficace pour réussir à toucher du doigt le ressenti de l'état d'être du laisser-aller mais ne se suffit pas à elle-seule pour maîtriser le mental.

En effet, une fois la session finie, le retour aux habitudes anciennes est inéluctable et le mental recommence à prendre le pouvoir. Il est nécessaire de modifier en profondeur notre façon de fonctionner comme mentionné dans l'article. Le mental est simplement là pour nous montrer que nous sommes dans le contrôle, lorsqu'il se met à s'agiter c'est qu'on ne s'écoute pas suffisamment mais qu'on lui laisse les commandes.


J'espère que ces quelques clés pourront vous aider à trouver votre façon de faire pour maîtriser votre mental. Comme cités plus haut, je peux également vous inviter à lire, ou relire, les accords toltèques de Don Miguel Ruiz, qui permettent d'avoir une base solide pour devenir propre souverain de son être.


On se complique la vie en mettant du contrôle, des exigences et des impératifs alors que la vie est simple, une fois qu'on réussit en avoir une autre vision!


Daphné M.




0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page