top of page
  • daphnemarga

La présence à soi et le moment présent


Nous sommes des êtres spirituels incarnés dans un corps, à la fois entité visible et invisible, yang et yin, corps et esprit.

La présence à soi et le moment présent représentent les manifestations de cette réalité manifestée et intangible pour notre être. Ressentir "l'ici et le maintenant" c'est être au point zéro où espace et temps (corps et esprit) se rejoignent.


Par l'intermédiaire de nos cinq sens, nous sommes en mesure de percevoir le cadre dans lequel nous évoluons et de choisir de valider ou non une expérience (j'aime/je n'aime pas).

De la même manière, les ressentis (je me sens paisible/en joie, la situation me convient), les émotions et l'intuition nous offrent également la possibilité d'approuver une expérimentation à travers les sensations internes intangibles.

Nous recevons des indices de notre esprit, par le biais de notre corps, afin de nous guider dans notre quotidien et faire nos choix en conscience. Or nous avons tendance à négliger ce ressenti intérieur ainsi que nos émotions, à ne pas écouter notre petite voix qui sait mieux que notre mental ce qui est bon pour nous. Cette capacité que les enfants possèdent, nous la perdons en grandissant, nous éloignant alors de notre connexion avec notre esprit, notre partie invisible.

Chacun de nous a développé des programmations, des mémoires douloureuses et des protections défensives en réponse aux souffrances du passé nous éloignant de notre véritable nature et de notre sagesse profonde. Cela provoque des blocages à notre évolution en tant qu'unité corps/esprit et donc à notre capacité à vivre ici et maintenant car nous concentrons notre attention dessus et sur les conditions extérieures au lieu de revenir à notre présence.


Trop rationaliser, trop penser, contrôler, avoir la tête dans les nuages... il existe plusieurs façons de ne pas pleinement investir notre vie et donc de passer à côté d'une partie de notre incarnation. Cela dépend de notre façon d'être plutôt perché.e ou plutôt terre à terre.

- Le fait de rationaliser la vie nous incite à vivre préférentiellement avec la tête selon des schémas enfermants, et ne pas ressentir nos aspirations. Nous délaissons notre coeur et nos émotions, les meilleurs guides de notre bien-être.

- Trop réfléchir nous fait anticiper un futur hypothétique à cause des peurs que l'on porte, en imaginant les pires scénarios possibles, et c'est ainsi qu'apparaît la procrastination.

- Avoir la tête dans les nuages nous fait imaginer ce que pourrait être notre vie rêvée en la laissant au stade du rêve sans oser se lancer dans l'expérimentation, sans doute par nos désillusions antérieures.

Ces exemples de schémas perpétués montrent comment nos blocages conscients et inconscients (culpabilité, sacrifice, peurs, manque d'estime de soi...) nous rendent prisonniers de notre vie. Ils nous éloignent de qui nous sommes vraiment et de notre faculté à nous laisser guider par la vie grâce à la perception de notre esprit libre de tous ces parasitages. En effet, nous pensons parfois à tort être en connexion avec notre intuition alors que nos mémoires souffrantes créent des interférences. Dans ce cas, notre mental prend le dessus et laisse passer d'autres informations liées à ces blocages; ce n'est donc pas notre intuition, mais une interprétation de celle-ci teintée par nos blessures passées que nous percevons.


Pour ma part, j'ai toujours eu la faculté de ressentir les personnes, les liens relationnels et l'environnement, de sentir l'énergie qui se dégageait ou autrement dit, les informations subtiles. Cependant par manque d'amour et de confiance en moi, je me laissais berner par de belles paroles, par ma tête m'indiquant autre chose et influencer par d'autres avis que le mien. Depuis une dizaine d'années, je progresse dans la compréhension de mon fonctionnement par des thérapies, lectures et stages variés mais j'ai réellement commencé à débloquer mes peurs et mes croyances en développant l'amour de moi, de toutes les parties de moi. D'un autre côté j'améliore ma connexion corporelle par des activités physiques et par la méditation axée sur la conscience de mon corps.

Ainsi, je développe l'écoute de mes besoins et ressentis, l'expression de mes émotions longtemps refoulées et le respect de mon être. Plus je deviens présente à mon corps et à ses signaux, plus les informations subtiles que je perçois sont pertinentes. Ma vie commence à ressembler à celle à laquelle j'aspire en adéquation avec mes valeurs, à l'écoute de mes ressentis et plus attentive aux messages que m'envoie la vie dans la matière. Et surtout, j'ose tenter de nouvelles expériences!

Comme chacun dans son évolution, je continue de progresser vers mon véritable moi, au fil des prises de conscience et de la mise en lumière de mes zones d'ombres, délaissant au fur et à mesure les parasitages installés.


Dépasser les mémoires que sont nos peurs, nos croyances limitantes, et laisser les souffrances au passé est indispensable pour trouver l'équilibre entre corps et esprit afin d'avancer librement et en confiance dans notre bonheur. Ici encore, chacun.e reste libre du chemin emprunté, le travail se faisant avec ou sans aide "thérapeutique". Celle-ci représente uniquement un apport et c'est à nous seul qu'incombe le travail de libération de nos chaînes, par amour de nous-même. Ainsi nous pouvons progressivement découvrir les trésors qui sommeillent en nous, attendant sagement d'être révélés pour vivre de plus en plus pleinement notre vie ici et maintenant, grâce à notre connexion corps/esprit.



Daphné M.









0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page