top of page
  • daphnemarga

Le véritable pardon

Pardonner n'est pas une chose facile si nous n'en comprenons pas le processus sous-jacent.


Il est évident que si nous avons souffert du comportement d'une personne, dans un premier temps nous sommes pris dans le jeu de protection de la personnalité. Entrant dans le rejet de l'expérience, elle défend son territoire en n'en conservant que la blessure. En effet, la personnalité sert aux apprentissages afin d'évoluer, elle est le baromètre permettant de savoir si une expérience nous est bénéfique ou non. Ainsi, elle peut en tirer le meilleur et donne la possibilité d'évoluer spirituellement afin de modifier notre comportement.


Exemple:

Une personne de notre entourage ne vient vers nous uniquement lorsqu'elle n'est pas en forme mais dès que tout va bien dans sa vie, elle nous laisse de côté. Lorsqu'enfin nous ouvrons les yeux sur ce qui se joue, cela nous blesse et nous lui en voulons ou la rejetons.

Que retenir de cela? Pourquoi acceptons-nous que la relation persiste ainsi? Car oui, nous avons notre part de responsabilité. N'y a t'il pas nécessité de communiquer notre ressenti à cette personne et y mettre nos limites? Pourquoi ne le faisons-nous pas?

Autant de questions possibles et imaginables. Bien entendu, chacun y répondra différemment, l'essentiel étant d'amorcer le changement dans notre façon d'être et de faire.


Pour sûr, une situation blessante apporte un précieux éclairage sur notre fonctionnement qu'il convient de modifier et non pas de rejeter la faute uniquement sur l'autre car nous avons notre part de responsabilité.

C'est lorsque nous comprenons les causes et le but d'une souffrance que nous devenons capable d'accepter ce qui s'est présenté et de pardonner.

Le véritable pardon intervient à partir du moment où nous intégrons que l'autre nous a permis de comprendre un élément majeur à notre évolution. Il n'y a alors plus lieu de lui en vouloir mais au contraire de le remercier pour la leçon.

Exprimer son pardon à la personne n'est pas forcément nécessaire, d'autant plus si nous n'avons plus de contact avec ou qu'elle ne le demande pas. En revanche, le ressentir et le vibrer intérieurement nous apporte paix et bien-être car la blessure que nous ressentions se raviver en repensant à cet épisode s'est envolée.

De plus, nous parvenons à également nous pardonner à nous-mêmes d'avoir accepté la situation et de ne pas avoir su ou pu réagir. Oui, consciente ou non, cette culpabilité à notre encontre nous rongeait de l'intérieur...


Alors, êtes vous prêt à pardonner sincèrement ce qui vous pèse depuis si longtemps et lâcher ce passé révolu?


Daphné M.





0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page